Reflexology_edited.jpg

 Réflexologie, c'est quoi?

La réflexologie est une pratique se présentant comme thérapeutique et utilisant le massage. Elle repose sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise de chaque organe, partie du corps ou fonction physiologique correspondant à une zone ou un point sur les mains, les pieds ou les oreilles. Un toucher spécifique sur ces zones appelées reflex

permet ainsi de localiser et dissiper les tensions afin de rétablir l'équilibre du corps.

 
Image de alan caishan

 Massage bien-être, pour quoi?

profiter d'un moment de détente avec un massage bien-être. Le massage bien-être vise à une meilleure hygiène de vie, à l'épanouissement personnel et à la tranquillité du corps et de l'esprit.

 

Le toucher thérapeutique

L'histoire : la peau est le plus grand organe du corps avec 640 000 récepteurs tactiles connectés à la moelle épinière et au cerveau par 1/2 million de nerfs. La peau nous permet le contact avec l'autre. Le besoin de toucher et d'être touché est indispensable à la vie. Sans le toucher il est impossible de se développer, de grandir, de ressentir et de comprendre le monde.

500 ans d'inquisition religieuse ont plongé notre Société dans la crainte du toucher, en particulier celle de l'abus sexuel. Si bien que plus personne n'ose toucher l'autre. Les médecins et thérapeutes touchent le moins possible le corps, et même certains parents hésitent à toucher le corps de leur propre enfant. Au vue des statistiques alarmantes sur le nombre de viols et d'incestes dans nos Sociétés, force est de constater que non seulement l'absence de toucher n'a rien empêché, mais qu'il y a fort à parier qu'au contraire, elle a accéléré le processus.

Pourtant, de très nombreuses études ont démontré que le toucher était indispensable à la vie dès les premiers jours, qu'il permettait de développer et de renforcer les défenses immunitaires (cf Th. Janssen : "la solution intérieure" ed fayard). A l'inverse, le manque de toucher entraine une baisse de l'hormone de croissance, des troubles du sommeil, un stress néfaste pour l'immunité, une augmentation de l'agressivité et de l'hostilité. La culture du non-toucher commence dès la crêche, puis à l'école et toute la vie sociale qui s'ensuit.

On ne peut que regretter que notre Société qui a séparé l'esprit du corps en le réduisant à des pièces mécaniques assemblées, ait oublié que le toucher a toujours été la plus ancienne et la plus instinctive façon de soigner. Toutes les grandes civilisations, indienne, chinoise, égyptienne, grecque, romaine, etc... utilisaient le toucher activement dans les soins. 

Masser la peau entraîne une activation nerveuse directe qui, au niveau cérébral, stimule la partie postérieure de l'hypotalamus sans passer par le cortex et, de là, provoque le relâchement musculaire parasympathique généralisé*. (*psychological Review, 1964, 71, p457-472 Gerlhorn E.). La tension artérielle diminue, le coeur ralentit, le système immunitaire se renforce. Plus généralement, c'est tout le corps qui récupère et qui se "répare".

Ainsi, chaque fois que l'on touche quelqu'un, on agit directement sur son cerveau émotionnel. Là encore de nombreuses études démontrent que le contact tactile est supérieur à la communication verbale, tant sur des enfants en détresse ou en désarroi*, qu'en salle d'accouchement*** ou avant une opération, et ce qu'elle que soit l'état du patient (dans le comas*, le bébé dans le ventre de sa mère**, le patient atteint de la maladie d'Alsheimer*, l'enfant né sans cortex cérébral mais avec un système limbique intact* -cerveau émotionnel- etc..

D'autres effets remarquables du toucher régulier ont été enregistrés comme l'amélioration des contacts sociaux, amélioration de l'état général, baisse de consommation d'excitants comme le café, meilleur sommeil, moral plus positif, moins de visites chez le médecin(1), amélioration du moral d'adolescents hospitalisés pour dépression(2), diminution du stress, de l'anxiété et des troubles alimentaires chez des femmes anorexiques(3), réduction de l'anxiété et amélioration du sommeil, reduction des migraines et de la douleur chez des patients migraineux(4), amélioration de l'état de patients souffrant de fibromyalgies, de brûlures graves, de diverses maladies inflammatoires, de cancers métastasiques ou encore de douleurs postopératoires(5), renforcement du système immunitaire chez des patients atteints du virus hiv (6), réduction de l'anxiété, de la dépression et du sentiment de colère chez des femmes atteintes d'un cancer du sein (7) ; augmentation du calibre des voies respiratoires chez des enfants asthmatiques (8) ; retour à la normale du taux de glucose sanguin et dimunition des hormones du stress pour des enfants diabètiques (9). Il est à noter que l'effet est tout aussi bénéfique sur le masseur que sur le massé, voire même parfois, plus bénéfique.

 
IMG_20190531_065033.jpg
 

Le massage holistique

Holistique vient du mot grec, holè, holos (tout-entier-global) qui signifie totalité 
L'approche holistique consiste à prendre en compte la personne dans sa globalité, plutôt que de traiter un organe, une maladie ou les symptômes d'une maladie.
Le massage holistique, comme son nom l'indique, est un massage global, enveloppant de tout le corps.
Chaque partie du corp est prise en compte par le toucher donné.
Il améliore votre état physique, mental, émotionnel et énergétique et contribue a une sensation globale de bien-être.